Nos missions


perso-infos  

Les systèmes d'assainissement sont des objets technologiques complexes.

 

Il ne peuvent pas fonctionner sans la présence quasi permanente d'un personnel dédié. Si certaines des opérations d'exploitation se font de façon relativement simple dans les bâtimets ou à partir de la surface, un grand nombre doit se faire à l'intérieur des réseaux ci ceux-ci sont visitables, ou dans des locaux techniques confinés: curage et nettoyage des réseaux, réparation des conduites, réglage des ouvrages de régulation, contrôle d'état de santé et de fonctionnement, maintenance des stations de mesures necessaires à la surveillance réglementaire des rejets, contrôle et maintenance des prétraitements….

 

Le personnel d'exploitation est amené à travailler en contact direct avec les effluents, dans un espace confiné et potentiellement dangereux (présence de gaz toxiques ou explosifs, risques de contammination bactérienne ou virale, risques de montée rapide des eaux….)


 Traitement de l'eau

traitement-eau

Adaptation aux variations de charges | Elimination des matières en suspension | Traitement de phosphore

 

 

Le procédé épuratoire des eaux usées est basé sur une biofiltration : cette techniqueest particulièrement adaptée à des effluents de faible température et garantit le respect des normes de qualité pour le rejet des eaux traitées au Doron de Bozel.

Pour pallier aux fortes variations de charges entre la période hivernale et la basse saison, 2 files de traitement parallèles ont été créées. La station fonctionnera sur les 2 files l’hiver et l’été et sur 1 file au printemps et à l’automne.

Les eaux traitées sont ensuite pompées pour être rejetées dans le Doron en amont du barrage EDF de Bozel et de la prise d’eau afin d’obtenir un effet de dilution suffisant. Compte tenu d’activités aquatiques dans le Doron en aval du secteur, les eaux peuvent être désinfectées à l’aide de bancs UV au niveau de la station d’épuration avant le rejet.


Equipements :
– 2 décanteurs lamellaires (précédé ACTIFLO) avec injection de microsable, surface unitaire 11,5m²

– 4 hydrocyclones de séparation de micro sable pour réutilisation.


 Traitement des boues

traitement-boues

Diminution du volume de déchets produits
 

La filière de traitement des boues d’épuration a été conçue pour limiter les volumes produits. Une digestion de ces boues a lieu avant déshydratation par centrifugation. Les boues produites sont transformées sur une plateforme extérieure à l’usine en compost normé (selon de référentiel NFU 44-095).

La digestion des boues produit une partie de la chaleur nécessaire au fonctionnement de l’usine et grâce à une chaudière biogaz chauffera le digesteur et une partie des bâtiments d’exploitation. 

Equipements :
Epaississement des boues

– 2 épaissiseurs lemellaires (surface unitaire = 21m²)
 

Digestion des boues

– 1 digesteur volume 2 850 m³ (production de biogaz)

– 1 gazomètre 500 m³ (stockage de biogaz)

– 1 chaufferie gaz / fioul
 

Déshydratation des boues

– 2 centrifugeuses d'une capacité unitaire 500 kg MS/h

– 1 silo de stockage de chaux 20 m³

– 1 silo de stockage de boues déshydratées de 230 m³

 


 Traitement de l'air

traitement-air

Ventilation générale des locaux et traitement de l'air vicié

– 3 tours de lavage physico chimique d'une capacité de 46 000 Nm³/h

– 3 cuves de stockage de réactifs de 20 m³ chacune

– Filtre à charbon actif pour les ouvrages de digestion

 


 Traitement des apports extérieurs

apport-ext

La station d’épuration est à même de traiter des déchets provenant de tiers comme les produits de curage des réseaux d’assainissement (eaux usées et eaux pluviales), des graisses (dégraisseurs de restaurant, fromagerie,…), des matières de vidanges de fosses septiques et les lixiviats de la décharge du Carrey.
 

Equipements :

– 1 fosse de dépotage des matières de curage de  15 m3
– 1 trommel pour les matières de curage de capacité de 1.5 m3/h
– 1 dispositif de dépotage des lixiviats de la décharge du SIVOM du canton de Bozel